Indisponibilité de 2 détecteurs de rayonnement dans le bâtiment réacteur n°3

Publié le 11/09/2008

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

A la suite d'un mauvais réglage, deux détecteurs de rayonnement disposés dans le bâtiment réacteur n°3 ont été indisponibles du 14 au 16 août 2008.

Au moment de l'événement, le réacteur était à l'arrêt pour maintenance et renouvellement partiel du combustible. Lors des opérations de rechargement et pour détecter précocement toute élévation anormale de la radioactivité, des détecteurs de rayonnements sont disposés dans le bâtiment réacteur près de la cuve. Si une anomalie est détectée, le rechargement est interrompu et l'exploitant prend les dispositions nécessaires pour la corriger.

Le 12 août 2008, les seuils de 2 détecteurs ont été modifiés volontairement pour réaliser une intervention fortuite sur un système avoisinant. Ils n'ont pas été remis en conformité à l'issue de cette intervention. Ce mauvais réglage des seuils n'aurait pas permis le déclenchement des détecteurs en cas d'incident pendant le rechargement. Ces dispositifs de sûreté sont restés inopérants pendant 43 heures.

Une analyse des causes précises de l'événement est en cours. L'événement n'a eu aucune conséquence réelle, car aucune anomalie n'est survenue pendant le rechargement. Par ailleurs, le réacteur disposait de plusieurs autres moyens de détection à l'intérieur du bâtiment réacteur.

En raison du non-respect de la conduite à tenir, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie