Indisponibilité d'une source d'alimentation électrique de secours

Publié le 15/04/2008

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 30 avril 2008, alors que le réacteur était en fonctionnement, EDF a constaté une anomalie d'un groupe électrogène de secours à moteur diesel du réacteur n°1.

Chaque réacteur à eau sous pression est équipé de deux lignes électriques extérieures en provenance du réseau national, et de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. Ces derniers, redondants, sont utilisés en cas de perte des alimentations électriques normales du réacteur. Ils permettent, dans cette situation, d'assurer le fonctionnement des systèmes de sauvegarde qui seraient mis en œuvre en cas d'accident. L'exploitant démarre périodiquement ces groupes électrogènes afin de vérifier leurs performances.

Au cours du test d'un capteur lors d'une intervention sur le moteur diesel réalisée le 25 avril 2008, l'intervenant a tourné une clé dans le mauvais sens, ce qui a vraisemblablement endommagé le capteur.

EDF aurait dû, selon les spécifications techniques d'exploitation, arrêter le réacteur ou réparer le capteur avant trois jours.

Ce n'est que lors de la détection de cette anomalie, le 30 avril qu'EDF a entrepris une remise en état du groupe électrogène.

Durant toute la période d'indisponibilité du groupe électrogène, la totalité des sources d'alimentation normales externes ainsi que le deuxième groupe électrogène de secours à moteur diesel étaient disponibles.

En raison du non-respect des spécifications techniques d'exploitation, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie