Indisponibilité d'une des deux voies du circuit d'injection de sécurité

Publié le 25/03/2008

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 29 février 2008, alors que le réacteur était en fonctionnement, un ingénieur sûreté de la centrale a constaté qu'une vanne du circuit d'injection de sécurité (RIS) était en position fermée alors qu'elle devait être en position ouverte.

Le circuit d'injection de sécurité permet, en cas de fuite importante du circuit primaire du réacteur, d'injecter de l'eau dans ce circuit. Il est constitué de deux voies redondantes.

La mauvaise position de la vanne rend inopérante, dans certaines situations accidentelles, une des deux voies redondantes du circuit d'injection de sécurité.

A la suite à la détection de cet écart, la vanne a immédiatement été remise dans la position requise. Un contrôle de la position des autres vannes assurant la même fonction a été réalisé et n'a pas révélé d'écart.

Cet événement n'a pas eu de conséquence réelle sur la sûreté. Toutefois, en raison de l'indisponibilité d'une des deux voies du circuit d'injection de sécurité qui constitue un écart aux spécifications techniques d'exploitation, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie