Indisponibilité d’une chaîne de protection du réacteur 3

Publié le 22/10/2014

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 14 octobre 2014, l’exploitant du centre nucléaire de production d’électricité (CNPE) de Gravelines a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’une chaîne de protection du réacteur 3, suite à une inversion de montage d’un capteur de mesure de débit d’alimentation en eau sur l’un des trois générateurs de vapeur.

Un générateur de vapeur dispose de deux capteurs de mesure de débit d’alimentation en eau (principe de redondance des équipements). Ces capteurs font partie de la chaîne de protection du réacteur qui mesure d’une part le niveau d’eau et d’autre part le déséquilibre eau/vapeur dans le générateur de vapeur.

Le 11 octobre 2014, lors de la montée en puissance du réacteur après son redémarrage et à la suite de l’arrêt pour maintenance et renouvellement d’une partie de son combustible, l’un des deux capteurs de débit d’eau alimentaire du générateur de vapeur 3 indique une valeur nulle alors que la valeur du deuxième capteur redondant évolue à la hausse. Au cours du diagnostic, EDF identifie une inversion dans la connexion des chambres haute pression (HP) et basse pression (BP) du capteur. Ce capteur avait été remplacé lors de l’arrêt pour maintenance du réacteur. Après remise en conformité du branchement des flexibles HP et BP et reprise de l’étalonnage du capteur, ce dernier indique une valeur cohérente avec celle donnée par le deuxième capteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les travailleurs et l’environnement.

Cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES du fait du caractère tardif de la détection

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie