Incident de transport au départ de la centrale de Gravelines

Publié le 24/04/2003

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

EDF a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire le 26 mars 2003 un incident de transport relatif à un convoi de combustible usé parti le 11 mars 2003 de la centrale nucléaire de Gravelines (Nord) et arrivé le 20 mars 2003 à l'établissement COGEMA de La Hague.

L'établissement COGEMA de La Hague a mesuré à l'arrivée une pression dans la cavité de l'emballage de transport de 1032 millibars pour un maximum autorisé de 500 millibars.

COGEMA a procédé à un examen d'étanchéité de l'emballage ; ces vérifications n'ont pas entraîné l'observation de défauts particuliers.

De plus, les mesures de contamination surfacique réalisées par COGEMA ont donné des valeurs inférieures à la limite fixée par la réglementation des transports.

D'après les éléments fournis par EDF, cet incident est dû à une absence de dépression de la cavité de l'emballage au départ du convoi de la centrale de Gravelines.

La cavité est la partie interne de l'emballage où sont placés les assemblages combustibles. Les orifices de la cavité et son couvercle sont munis de double joints d'étanchéité. Ces joints et la mise en dépression de la cavité assurent le confinement des matières radioactives.

En raison de la dégradation de la fonction de sûreté de confinement de l'emballage, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie