Erreur de positionnement des grappes de commande de régulation de puissance

Publié le 28/01/2020

Centrale nucléaire de Golfech Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 9 janvier 2020, l’exploitant de la centrale nucléaire de Golfech a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à un décalage de position des grappes de commande de régulation de puissance du réacteur 2.

Pour contrôler la réaction nucléaire dans le cœur du réacteur, l’exploitant a la possibilité d’introduire ou de retirer des grappes de commande dans le cœur. Ces grappes contiennent des matériaux absorbant les neutrons. En marche normale du réacteur, certaines grappes doivent être maintenues à un niveau suffisant, fixé par les spécifications techniques d’exploitation. Cette exigence permet de garantir que leur chute puisse étouffer efficacement la réaction nucléaire en cas d’arrêt d'urgence d’une part, et d’assurer une bonne répartition du flux de neutrons d’autre part.

Le 27 novembre 2019, le réacteur 2 était en exploitation et un essai périodique consistant à aligner toutes les grappes de commande de régulation a été réalisé. Lors de cet essai, les grappes de régulation ont par erreur été alignées à un niveau d’insertion supérieur à celui qu’il aurait dû être.

Le 20 décembre 2019, un autre essai a été effectué avec une position initiale des grappes erronées. Cet essai permet de déterminer et d’implanter une courbe de calibrage donnant la position requise des grappes de commande en fonction de la puissance du réacteur.

Le 3 janvier 2020, à l’issue d’une baisse de charge programmée, l’exploitant a détecté le mauvais positionnement des grappes de régulation de puissance. Il a alors corrigé cet écart.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée à la maîtrise de la réactivité. En raison de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Entre le 5 janvier 2020 et le 7 janvier 2020, les équipes de conduite ont à nouveau procédé à la réalisation des deux essais périodiques évoqués précédemment et une nouvelle courbe de fonctionnement de la régulation de puissance, conforme, a été implantée.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie