Envoi d’une solution contenant de l'uranium vers l’atelier MAU en cours de démantèlement

Publié le 24/10/2014

Usine de traitement des combustibles irradiés (UP2-400) Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 15 octobre 2014, à la suite d’erreurs dans la configuration de deux vannes, environ 1,7 m3 d’une solution de nitrate uraneux ont été envoyés vers l’atelier MAU. L’atelier MAU est en cours de démantèlement et n’est plus autorisé à recevoir de solution de nitrate uraneux. La configuration actuelle de l’atelier MAU a cependant permis de recevoir cette solution dans des cuves et des canalisations encore opérationnelles.

Le 15 octobre 2014, les équipes de conduite des ateliers R2 et R4 ont préparé un transfert de solution de nitrate uraneux entre les deux ateliers. En début d’opération, l’absence de réception de solution dans l’atelier R2 a conduit à l’identification et à la correction d’une première erreur concernant la position d’une vanne. Une deuxième incohérence a ensuite été détectée au cours du transfert en comparant le volume de solution attendu sur l’atelier R2 et le volume effectivement reçu.

A la suite de ce constat, des investigations ont été menées, d’une part pour rechercher une éventuelle fuite, qui aurait été détectée par les dispositifs en place, et d’autre part pour vérifier les capteurs de mesure des cuves et le positionnement de toutes les vannes des circuits de transfert de solution. Ces vérifications ont permis d’identifier une erreur de positionnement d’une autre vanne, qui était ouverte au lieu d’être fermée. Les deux erreurs de positionnement de vannes ont conduit à l’envoi involontaire de 1,7 m3 de solution de nitrate uraneux depuis l’atelier R2 vers l’atelier MAU.

Avant la mise en service de l’atelier R4, une canalisation de transfert était utilisée entre les ateliers R2 et MAU pour diriger les solutions du procédé. Une partie de la solution de nitrate uraneux a suivi ce parcours et a ainsi été réceptionnée dans deux cuves de l’atelier MAU vides et conçues pour recevoir du nitrate uraneux. L’atelier MAU est désormais en cours de démantèlement, autorisé par un décret du 8 novembre 2013, et n’est plus autorisé à recevoir de solution de nitrate uraneux. L’état d’avancement des opérations de démantèlement de l’atelier conduit à ce que les cuves de réception de nitrate uraneux soient encore en état de fonctionnement ; la canalisation de transfert entre les ateliers MAU et R2 aurait toutefois dû faire l’objet d’un verrouillage plus efficace.

Cet événement n’a pas eu d’incidence sur le personnel ni sur l’environnement. Le confinement des matières radioactives a été assuré. Cependant en raison du non-respect du décret de démantèlement de l’INB 33, dont fait partie l’atelier MAU, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie