Entreposage de fûts de déchets en réseau maillé sous-critique non décrit dans les documents de référence

Publié le 11/02/2009

Usine Georges Besse de séparation des isotopes de l'uranium par diffusion gazeuse Transformation de substances radioactives - Eurodif

L'exploitant a déclaré le 2 février 2009 un événement significatif relatif à l'existence d'un entreposage de fûts de 30 litres, contenant des matières fissiles, espacés selon un réseau maillé sous critique non conforme aux prescriptions techniques imposées par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

Le 29 janvier 2009, lors d'une inspection par l'ASN de l'installation nucléaire de base (INB) n°93 exploitée par EURODIF, les inspecteurs ont constaté la présence de quatre fûts de 30 litres, contenant des matières fissiles, disposés sur des emplacements au sol marqués au moyen de ruban adhésif. Or, les prescriptions techniques imposées par l'ASN à l'INB n°93 stipulent que l'entreposage de tels fûts soit garanti par des structures fixes, telles que callages et arrimages.

L'incident n'a pas eu d'impact sanitaire ou environnemental réel. L'ASN a demandé à l'Institut de radioprotectionet de sûreté nucléaire (IRSN) une évaluation des conséquences potentielles maximales.

L'exploitant a immédiatement corrigé cette anomalie. En raison du non respect des prescriptions techniques, cet événement est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie