Ecoulement d'eau primaire dans le bâtiment réacteur n°2

Publié le 30/03/2007

Centrale nucléaire de Saint-Laurent-des-Eaux Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 8 mars 2007, alors que le réacteur n°2 était à l'arrêt pour renouvellement de combustible, un déversement d'eau du circuit primaire s'est produit à l'intérieur de l'enceinte de confinement, suite à une opération de maintenance mal coordonnée.

Le circuit primaire est le circuit d'eau sous pression servant à extraire la chaleur du réacteur en fonctionnement. Pendant les phases d'arrêt, l'exploitant est amené à vidanger partiellement ce circuit.

Le 8 mars, en raison de l'indisponibilité d'un capteur de niveau, les opérateurs ont procédé par précaution à un appoint d'eau au circuit primaire, alors que celui-ci était supposé fermé. Le démontage prématuré d'une vanne a causé un déversement d'eau. La fuite a été maîtrisée par la fermeture partielle de la vanne et par la baisse du niveau du circuit primaire.

L'écoulement de 7 m3 d'eau primaire sur plusieurs étages du bâtiment réacteur a entraîné son évacuation, ainsi que l'indisponibilité de matériels électriques requis par les spécifications techniques.

Les locaux du bâtiment ont fait l'objet de travaux de décontamination pendant plusieurs jours. L'eau contaminée a été récupérée pour traitement.

Cet incident n'a pas eu de conséquence pour le personnel, car les intervenants portaient les équipements de protection appropriées aux chantiers. Cela a été confirmé par examen médical.

L'Autorité de sûreté nucléaire a procédé le 14 mars 2007 à une inspection afin de mieux comprendre les défaillances qui ont abouti à cet évènement.

Compte tenu de la dégradation de la défense en profondeur de l'installation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie