Échauffement accidentel de la température de la Moselle

Publié le 12/12/2003

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Dans la soirée du 9 décembre 2003, entre 17h09 et 17h54, la centrale nucléaire de Cattenom a causé un échauffement de l'eau de la Moselle de 1,61°C alors que cet échauffement est limité à 1,5°C par arrêté préfectoral.

Le débit de la Moselle était établi le 9 décembre 2003 à une valeur moyenne de 73 m3/s. La baisse du débit de la Moselle à 9 m3/s a nécessité l'arrêt de deux pompes de prélèvement d'eau dans la Moselle ainsi que la fermeture de vannes de rejet afin d'annuler l'échauffement de l'eau.

La température à l'aval du rejet de la centrale et après mélange ne doit en aucun cas excéder de 1,5°C la température à l'amont.

L'événement ne mettant pas en cause la sûreté de l'installation, il n'est pas classé dans l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Événement hors échelle