Ecart dans le réglage d'un automatisme de protection sur les centrales nucléaires de 1300 MWe

Publié le 29/05/2002

Centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 29 mai 2002, EDF a informé l'Autorité de sûreté nucléaire d'un écart dans le réglage d'un automatisme de protection lié au niveau d'eau dans les générateurs de vapeur sur tous les réacteurs de 1300 MWe. EDF avait identifié dès 1998 la nécessité de réaliser ce réglage sur tous les réacteurs en gestion de combustible "GEMMES". Du fait du mauvais réglage, ce seuil de protection aurait fonctionné plus tard que prévu.

Le générateur de vapeur (GV) est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire et l'eau du circuit secondaire qui se transforme en vapeur et alimente la turbine.

Ce seuil participe notamment à la protection du coeur du réacteur contre les effets d'un refroidissement excessif, dû en particulier à un trop fort débit de l'alimentation en eau du circuit secondaire des GV.

Les conséquences potentielles de cet incident sont en cours d'analyse.

L'Autorité de sûreté a demandé à EDF de vérifier que toutes les modifications des paramètres de protection liées au passage en gestion GEMMES des réacteurs de 1300 MWe ont été mises en oeuvre.

Compte tenu du défaut d'organisation ayant abouti à cet événement, l'incident a été classé auniveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléairesINES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie