Ecart aux spécifications techniques d’exploitation suite à l’indisponibilité en fermeture d’une vanne de purge du circuit de vapeur principal du réacteur n° 2

Publié le 17/07/2012

Centrale nucléaire de Saint-Alban Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 6 juillet 2012, EDF a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté portant sur un écart aux spécifications techniques d’exploitation suite à l’indisponibilité en fermeture d’une vanne de purge du circuit de vapeur principal.

Le circuit de vapeur principal comprend quatre lignes et fait partie du circuit secondaire principal. Chaque ligne achemine la vapeur produite par un générateur de vapeur hors du bâtiment réacteur vers la salle des machines où se trouve la turbine lorsque le réacteur est en fonctionnement. Chaque ligne dispose d'une vanne d'isolement, qui permet de couper l'arrivée de vapeur vers la salle des machines, et d’une vanne de purge. Ces vannes doivent, conformément aux spécifications techniques d'exploitation, être toujours soit disponibles à la fermeture, soit fermées afin de permettre un isolement du circuit de vapeur.

Le 29 juin 2012, alors que le réacteur n° 2 est en état d’arrêt normal refroidi par le circuit de refroidissement du réacteur à l’arrêt, l’exploitant demande la manœuvre automatique d’ouverture d’une vanne de purge afin de purger la ligne du générateur de vapeur n° 4. Cette ouverture automatique se révèle impossible suite à un dysfonctionnement de l’électrovanne qui commande l’ouverture et la fermeture de cette vanne de purge. ll est alors décidé, afin d’éviter l’accumulation d’eau dans le circuit, d’ouvrir manuellement cette vanne de purge.

Or, l’ouverture manuelle de cette vanne de purge empêche sa fermeture automatique dans le cas où l’isolement de la ligne de vapeur du générateur de vapeur n° 4 serait requis. L’indisponibilité à la fermeture de cette vanne constitue un écart aux spécifications techniques d’exploitation.

Dès détection de cet écart, 15 heures après l’ouverture manuelle de cette vanne de purge, l’exploitant a procédé à sa fermeture et à un remplacement de l’électrovanne de commande défectueuse.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, sur l’environnement ou sur les travailleurs.

Cependant, compte-tenu du non respect des spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie