Dysfonctionnement de la ventilation d’extraction et de la surveillance radiologique de la cuve MA 502

Publié le 09/10/2009

Zone de gestion des effluents liquides Transformation de substances radioactives - CEA

Le 30 septembre 2009 à 9h30, le Commissariat à l’Energie Atomique (CEA) a détecté un défaut d’alimentation électrique de la ventilation d’extraction et des équipements de surveillance radiologique des rejets issus de la cuve MA502 de l’INB n°35 du site de Saclay.

L’INB n°35 assure la collecte et le traitement par évaporation d’effluents liquides radioactifs. L’évaporation des effluents génère des concentrats radioactifs entreposés dans des cuves, en attente de traitement définitif. La cuve MA 502, qui contient des concentrats radioactifs anciens, est munie d’un système d’extraction d’air auquel est associé un système de surveillance radiologique.

Cet événement a généré une indisponibilité des systèmes susmentionnés durant 18 heures. Durant cette période, aucune activité n’a été effectuée dans le local de la cuve MA502, et il n’y a pas eu de rejet de radioactivité dans l’environnement.

A l’occasion de cet événement, les reports d’alarmes et leur traitement n’ont pas correctement fonctionné, ce qui a déjà été le cas lors de l’événement du 15 avril 2008. De plus, un événement similaire de perte d’alimentation électrique des équipements de surveillance radiologique a eu lieu entre le 31 août et le 2 septembre 2009.

Cet événement, sans conséquence pour l’environnement, les travailleurs et le public, a été classé au niveau 1 de l’échelle INES, qui en comporte 7, en raison de la répétition de la perte de l’alimentation électrique des équipements de surveillance radiologique et de l’apparition de causes similaires concernant le dysfonctionnement des alarmes.

Pour en savoir plus :

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie