Dispersion de poudre d'oxyde de plutonium dans une enceinte de confinement de l'atelier T4 de purification et de conditionnement du plutonium

Publié le 10/10/2008

Usine de traitement d'éléments combustibles irradiés provenant des réacteurs nucléaires à eau ordinaire (UP3-A) Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 24 septembre 2008, dans l'atelier T4 de purification et de conditionnement du plutonium, une anomalie de remplissage en poudre d'oxyde de plutonium d'une boîte s'est produit, entraînant le non-respect de la masse maximale de matière autorisée dans une boîte ainsi que la dispersion de 300 grammes de poudre hors de la boîte, dans la seconde enceinte de confinement appelée « boîte à gants ».

Le remplissage des boîtes en poudre d'oxyde de plutonium suit un cycle automatique. A l'issue du remplissage, les boîtes remplies une par une sont acheminées vers un poste de fermeture, puis vers le poste de conditionnement en étui.

Le jour de l'événement, le cycle de remplissage a été interrompu pour permettre une maintenance sur l'unité de mise en étui des boîtes, située en aval du poste de remplissage. L'opération de maintenance terminée, le cycle de remplissage a été remis en service. Or, la boîte remplie d'oxyde de plutonium avant l'arrêt pour maintenance est restée au poste de remplissage et a subi un second chargement, entraînant le dépassement de la masse maximale d'oxyde de plutonium autorisée dans une boîte et la dispersion de 300 grammes de matière hors de la boîte de conditionnement, dans la boîte à gants. La boîte de conditionnement et la boîte à gants sont conçues pour assurer le maintien de bonnes conditions de sûreté nucléaire et de radioprotection dans l'atelier dans ce type de situations. L'anomalie a dans un premier temps été détectée par les opérateurs lors du suivi des paramètres de remplissage de la boîte. L'observation en local a ensuite permis d'identifier le débordement de la poudre.

Les opérations de récupération de la poudre répandue dans la boîte à gants sont en cours. L'identification des origines de l'événement et leur analyse sont engagées.

Cet événement, qui n'a pas eu d'impact sur le personnel ni sur l'environnement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES (échelle internationale des évènements nucléaires).

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie