Détection tardive de l’indisponibilité du système d’appoint en eau borée du réacteur 5

Publié le 26/11/2021

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 24 novembre 2021, EDF a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité du système d’appoint en eau borée (circuit REA) du réacteur 5.

Le bore est un élément qui a la propriété d’absorber les neutrons produits par la réaction nucléaire. Le circuit REA a pour fonction principale de faire l’appoint en eau et en bore du circuit primaire afin de contrôler la réaction nucléaire dans le cœur du réacteur.

Le 15 novembre 2021, EDF a réalisé des manœuvres d’exploitation dans le cadre de la préparation du circuit REA du réacteur 6, alors en arrêt pour maintenance. Les circuits REA des réacteurs 5 et 6 disposent d’équipements communs. L’utilisation d’une procédure non adaptée à la configuration réelle des circuits a conduit à isoler de manière erronée le circuit REA du réacteur 5, le rendant ainsi indisponible.

Cette erreur n’a été identifiée que 6 jours plus tard, lorsque l’équipe de conduite a souhaité utiliser le circuit REA pour moduler la puissance du réacteur 5. Les règles générales d’exploitation, qui imposent le repli du réacteur sous une heure, n’ont donc pas été respectées.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur les installations, les personnes et l’environnement. Toutefois, l’événement a affecté la fonction de sûreté liée à la maîtrise de la réactivité du réacteur. En raison de l’indisponibilité de l’équipement concerné, associée à sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES (échelle internationale des événements nucléaires et radiologiques, graduée de 0 à 7 par ordre croissant de gravité).

Dès la découverte de cette erreur, EDF a corrigé la configuration du circuit, permettant ainsi de restaurer l’alimentation en bore du circuit primaire du réacteur.

Date de la dernière mise à jour : 26/11/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie