Détection tardive de l’indisponibilité de plusieurs capteurs de pression de la turbine lors du redémarrage du réacteur 1 de la centrale nucléaire de Cattenom

Publié le 30/06/2021

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 23 juin 2021, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à la détection tardive de l’indisponibilité de capteurs de mesure de pression de la vapeur alimentant la turbine du réacteur 1.

Plusieurs capteurs surveillent en permanence les paramètres de fonctionnement de la turbine, dont la pression de la vapeur du circuit secondaire qui l’alimente. Les informations délivrées par ces capteurs sont utilisées à la fois par le système de régulation permettant le pilotage du réacteur et par le système de protection du réacteur.

Le 20 juin 2021, le réacteur 1 de la centrale nucléaire de Cattenom a redémarré à la suite de son arrêt pour maintenance programmée et rechargement en combustible. Les opérations de mise en service de la turbine étaient en cours.

À 5h10, l’exploitant a détecté qu’un des capteurs de mesure de pression de la vapeur à l’entrée de la turbine du réacteur 1 n’évoluait pas. Un diagnostic a identifié un mauvais positionnement d’une vanne isolant ce capteur comme cause de ce dysfonctionnement.

Le 21 juin 2021, l’exploitant a observé qu’un autre capteur de mesure de pression de la vapeur à l’entrée de la turbine du réacteur 1 indiquait des valeurs non attendues. Le positionnement de la vanne d’isolement était également en cause.

Ainsi, ces capteurs de mesure de pression n’étaient pas disponibles au moment de la mise en service de la turbine alors qu’ils sont requis par les spécifications techniques d’exploitation dès le redémarrage du réacteur. Cependant, malgré l’indisponibilité des capteurs concernés, d’autres capteurs et dispositifs de sécurité auraient permis d’assurer le fonctionnement des systèmes de protection du réacteur.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement de l’installation. Toutefois, en raison du caractère tardif de sa détection au regard des règles générales d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Dès la détection de l’écart, l’exploitant a procédé à la remise en conformité des vannes d’isolement de ces capteurs et a engagé une analyse approfondie de cet événement. L’ASN veillera à la qualité de l’analyse approfondie de l’événement et aux actions prises pour en éviter son renouvellement lors des prochains arrêts pour maintenance.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie