Détection tardive de l’indisponibilité d’une pompe du système d’aspersion de secours dans l’enceinte du bâtiment réacteur (EAS) – réacteur 1

Publié le 17/07/2019

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 3 juillet 2019, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité d’une pompe du système d’aspersion de secours de l’enceinte du réacteur 1.

Le circuit EAS pulvérise, en cas d’accident, de l’eau dans l’enceinte de  confinement du réacteur afin d’en diminuer la pression et la température et de piéger l’iode radioactif. Il est constitué de deux voies redondantes (A et B).

Le 25 juin 2019, lors d’un essai périodique, un élément du couvercle du corps du palier inférieur d’une pompe de la voie B du système EAS a été trouvé dans une position anormale. Le 26 juin 2019, une intervention montre qu’une des trois vis de cet élément est desserrée. Le fonctionnement de la pompe en cas de situation accidentelle n’est alors pas garanti.

Des investigations montrent que, lors de la dernière intervention réalisée le 29 mai 2018 au cours de l’arrêt pour visite décennale, la vis défaillante n’a pas été freinée comme le demande le mode opératoire d’intervention.

Le 26 juin 2019, le freinage des vis a été réalisé ainsi que la requalification de la pompe, qui se déroule de manière satisfaisante. Le 27 juin 2019, la pompe est à nouveau disponible.

Cette situation a conduit EDF à considérer que la pompe du système d’aspersion de l’enceinte du réacteur 1 n’était pas disponible du 29 mai 2018 au 27 juin 2019.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel et l’environnement. Cependant, compte tenu de sa détection tardive, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie