Détection tardive d’une indisponibilité de matériel

Publié le 21/09/2010

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 13 septembre 2010, alors que les opérations de déchargement du combustible du réacteur n°1 étaient en cours, l’exploitant a identifié tardivement qu’un système de sûreté était indisponible.

Les opérations de déchargement du combustible du réacteur se font dans une piscine contenant de l’eau borée. Le bore est un corps ayant la propriété d’absorber les neutrons produits par la réaction nucléaire. Il est mélangé à l’eau afin de contrôler et, le cas échéant, d’arrêter la réaction nucléaire. Le niveau d’eau de la piscine est surveillé. En cas de baisse de niveau, un système de sûreté injecte automatiquement de l’eau borée.

Le 13 septembre 2010, un agent de l’équipe de conduite a fermé par erreur une vanne, rendant indisponible ce système d’injection automatique d’eau borée. L’équipe de conduite n’a détecté cette erreur qu’une heure et vingt minutes plus tard. Or, les spécifications techniques d’exploitation exigent l’arrêt des opérations de déchargement en moins d’une heure, en pareil cas.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur l’installation, les travailleurs ni l’environnement. Toutefois, en raison de la détection tardive de l’indisponibilité, l'événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie