Dépassement du délai de réparation d’une vanne du système de contrôle volumétrique et chimique du circuit primaire du réacteur 1

Publié le 26/10/2018

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 17 octobre 2018, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif relatif à un non-respect d’une prescription des règles générales d’exploitation (RGE) qui impose, quand la ligne de charge du système de contrôle volumétrique et chimique (RCV) est indisponible, que la réparation soit effectuée sous 24 heures.

Le système de contrôle volumétrique et chimique a notamment pour fonction de maintenir dans le circuit primaire la quantité d’eau nécessaire au refroidissement du cœur. Cette régulation du volume du circuit primaire se fait par l'intermédiaire d’un circuit d'injection (charge) et de vidange (décharge).

Le réacteur 1 a été rechargé en combustible en fin d’arrêt de type visite décennale. Le 10 octobre 2018, un problème de débit est identifié sur une vanne du système de contrôle volumétrique et chimique du circuit primaire.  Le 15 octobre, le remplacement de l’équipement est décidé et la ligne de charge déclarée indisponible mais les investigations réalisées sur la vanne conduisent à devoir la remplacer.

La vanne a été remplacée le 16 octobre 2018, mais l’ensemble des interventions a duré 53 minutes de plus que le délai de 24 heures imposé par les RGE.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ou sur l’environnement. Toutefois, en raison du dépassement du délai d’indisponibilité prévu par les RGE, cet événement est classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie