Non-respect des spécifications techniques d’exploitation : dépassement du délai de réparation d’une vanne du circuit d’eau d’alimentation de secours des générateurs de vapeur.

Publié le 16/12/2011

Centrale nucléaire du Bugey Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 27 novembre 2011, le réacteur n° 2 de la centrale nucléaire de production d’électricité du Bugey était à l’arrêt pour maintenance. L'exploitant de la centrale nucléaire a déclaré à l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) un événement significatif pour la sûreté portant sur le dépassement du délai de réparation d’une vanne d’une pompe du circuit d’eau d’alimentation de secours des générateurs de vapeur.

Le circuit d’alimentation de secours en eau des générateurs de vapeur (circuit ASG) fournit à ces derniers, en cas de défaillance de l’alimentation principale, l’eau nécessaire au refroidissement du réacteur. Il est également utilisé lors des phases de démarrage et d’arrêt du réacteur.

A l’occasion d’un essai périodique sur une pompe du circuit d’eau d’alimentation des générateurs de vapeur, il s’est avéré que celle-ci ne répondait pas aux critères requis par l’essai périodique. L’exploitant l’a donc déclarée indisponible afin de mener les réparations nécessaires à la résolution de cet écart.

Les spécifications techniques d’exploitation imposent que « la réparation doit être effectuée sous 3 jours ». L’exploitant a dépassé de 8 heures ce délai de réparation.

Cet événement n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, En raison du non-respect des règles générales d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie