Dépassement du délai de réparation d’un groupe électrogène de secours du réacteur n°2

Publié le 17/09/2015

Centrale nucléaire de Cattenom Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 14 septembre 2015, l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire un événement significatif relatif à la sûreté à la suite du dépassement du délai de réparation d’un groupe électrogène de secours.

Chaque réacteur à eau sous pression est équipé de deux groupes électrogènes de secours à moteur diesel. Ces derniers, redondants, sont utilisés en cas de perte des alimentations électriques normales du réacteur. Dans cette situation, un seul groupe électrogène permet d'assurer le fonctionnement des systèmes de sauvegarde qui seraient mis en œuvre en cas d'accident.

Le 11 septembre 2015, alors que le réacteur n°2 de la centrale nucléaire de Cattenom était en arrêt pour maintenance, un groupe électrogène de secours faisait l’objet de travaux de maintenance planifiée. Par ailleurs, lors d’une opération courante de contrôle, les opérateurs ont détecté la présence de fuites de fioul sur le deuxième groupe électrogène de secours.

Compte tenu de l’indisponibilité simultanée des deux groupes électrogènes de secours, les règles générales d’exploitation imposent de remettre en service un des deux groupes électrogènes sous 8 heures. Or l’exploitant de la centrale nucléaire de Cattenom a finalisé les interventions de remplacement et de requalification du groupe électrogène de secours présentant des fuites 9 heures et 35 minutes après la découverte de l’indisponibilité du matériel.

Cet incident n'a pas eu de conséquence réelle sur le fonctionnement de l'installation. Néanmoins, il a conduit à dégrader temporairement le nombre de ressources électriques disponibles pour faire face à une situation accidentelle liée à une perte du réseau électrique externe.

En raison d’un délai de réparation supérieur à celui exigé par les règles générales d’exploitation, l’événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie