Dépassement de validité d'un essai périodique du réacteur 1, sur le site de Civaux

Publié le 14/02/2000

Centrale nucléaire de Civaux Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Le 24 février, l'exploitant du CNPE de Civaux a découvert sur le réacteur 1 qu'un essai hebdomadaire n'avait pas été renouvelé à temps.

Une centrale nucléaire est composée de nombreux circuits et appareils qui ne fonctionnent pas tous en permanence. Afin de s'assurer du bon état des matériels et de leur disponibilité, l'exploitant réalise périodiquement des essais de fonctionnement, selon un calendrier préétabli ; la périodicité des essais varie en fonction du matériel et de sa sensibilité vis-à-vis de la sûreté de l'installation.

Le 20 février, l'exploitant aurait dû renouveler comme chaque semaine l'essai d'intercomparaison des capteurs relevant les paramètres physiques des circuits importants pour la sûreté (niveau d'eau, température, pression). La surveillance normalement exercée sur le déroulement des essais périodiques a permis à l'exploitant de découvrir l'anomalie.

L'essai a immédiatement été effectué avec succès, remettant l'installation en conformité avec les spécifications techniques d'exploitation.

L'origine du différé de l'essai sera déterminée par l'analyse menée actuellement par EDF.

En raison de la répétition des dépassements de périodicité d'essais périodiques sur la centrale de Civaux, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie