Dépassement de la teneur autorisée en uranium 235 sur l'atelier TU5

Publié le 07/07/2006

Installation TU 5 et W Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 27 juin 2006, alors que l'établissement COGEMA de Pierrelatte s'apprêtait à transférer une cuve d'effluents liquides vers la station de traitement du site, une analyse a montré une teneur en uranium 235 de 1,09%. La teneur maximale autorisée sur l'installation TU5 est fixée à 1%.

Depuis le 07 juin 2006, l'établissement COGEMA de Pierrelatte a entrepris de reconditionner plusieurs fûts contenant des effluents uranifères. Les fûts ont été rassemblés par lots homogènes. A l'issu du traitement du 1er lot, et de la découverte d'une teneur moyenne en uranium 235 supérieure à 1%, des analyses complémentaires ont montré que plusieurs fûts présentaient une teneur supérieur à 1%. La teneur maximale mesurée était de 1,5%. Une vérification de l'ensemble des fûts est en cours. A l'issue de cette vérification l'exploitant devra proposer à l'Autorité de sûreté nucléaire des solutions pour se remettre en conformité dans les plus brefs délais.

L'uranium 235 est l'isotope fissile de l'uranium. Conserver sa teneur inférieure à 1% permet de se prémunir des risques de réaction en chaîne spontanée.

Implanté sur le site du Tricastin dans la Drôme, COGEMA Pierrelatte a pour activité principale le traitement chimique de l'uranium.

L'incident n'a eu aucune conséquence sur le personnel, sur l'installation, et sur l'environnement.

En raison du non respect du décret de création de l'installation, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle INES qui en comporte 7.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie