Dépassement de la masse de matière nucléaire autorisée dans un entreposage de déchets

Publié le 07/07/2004

Usine de fabrication de combustibles nucléaires (MELOX) Fabrication de substances radioactives - Orano Cycle

Le 16 juin 2004, lors de la préparation du chargement d'un colis de déchets dans un conteneur, un opérateur a constaté un écart entre l'état de remplissage physique de celui-ci et l'état d'information du Système Informatique de Gestion de Production, système en charge du contrôle des masses de matière nucléaire dans les différents postes de l'usine. Ce défaut de saisie du nombre de colis effectuée la veille avait conduit à introduire dans un local d'entreposage une masse de 153,7 grammes de Plutonium alors que la limite prescrite pour ce poste est de 120 grammes.

Les fûts de déchets sont entreposés dans des alvéoles prévues à cet effet dans différentes unités ; les quantités maximales de plutonium contenues dans les fûts de déchets actifs sont limitées à 230 grammes. Des valeurs plus faibles de 190 grammes ou 120 grammes sont fixées par les prescriptions techniques de l'installation en fonction de la localisation de l'entreposage.

Cet événement n'a pas eu de conséquence sur le personnel et l'environnement ni présenté de risque pour la sûreté de l'installation compte tenu de sa faible ampleur. Néanmoins, du fait du non respect d'un critère imposé par les prescriptions techniques, il est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

L'usine MELOX fabrique des assemblages de combustibles MOX destinés aux réacteurs électronucléaires à eau.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie