Dépassement de la durée de réalisation autorisée des essais périodiques RPR

Publié le 12/12/2002

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 14 août 2002, l'exploitant du CNPE du Blayais a rencontré des difficultés à réaliser un test périodique du système de protection du réacteur 4 (RPR), entraînant un dépassement de la durée de réalisation autorisée de ces essais et une indisponibilité momentanée d'une des voies du système RPR.

Le système de protection du réacteur a pour principales fonctions la détection de situations anormales, l'arrêt automatique du réacteur et le déclenchement des systèmes de sauvegarde appropriés en situation accidentelle. Il possède deux voies redondantes, c'est à dire identiques et indépendantes. Chacune de ces deux voies suffit à remplir l'ensemble des fonctions de sûreté dévolues au système de protection.

Les conditions de réalisation des essais et des difficultés fortuites ont entraîné une durée totale de l'indisponibilité du système en test de 25 heures et 12 minutes ; les règles générales d'exploitation autorisent une durée maximale de 24 heures au-delà de laquelle le réacteur doit être ramené dans un état sûr, ce qui n'a pas été entrepris.

Le dépassement de la durée de réalisation de l'essai périodique avait conduit l'exploitant à déclarer un événement deniveau 0sur l'échelle INES.

Après analyse approfondie et sur proposition du directeur de la centrale, l'Autorité de sûreté nucléaire a reclassé l'incident au niveau 1de l'échelle INES pour défaut de culture de sûreté puisque la conduite à tenir (repli du réacteur) n'a pas été respectée.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie