Dépassement d'une des limites radiologiques pour l'acceptation de déchets

Publié le 20/08/2007

Centraco Traitement de déchets et effluents radioactifs - Socodei

Le 3 juillet 2007, à la suite de la réception dans l'installation CENTRACO de fûts de déchets liquides destinés à y être incinérés, l'analyse radiologique réalisée par SOCODEI a permis de constater que la radioactivité d'un des fûts était supérieure à une limite fixée par les prescriptions techniques de l'installation.

Dans le cadre de la réception d'un lot de 9 fûts de déchets en provenance du CEA Grenoble, SOCODEI a réalisé le 02 juillet des analyses, qui ont mis en évidence des discordances par rapport aux mesures initiales de l'expéditeur. De plus, la mesure de l'activité en tritium de l'un d'entre eux dépassait la limite d'acceptation fixée pour l'installation. En dépit de cette non-conformité, ce dernier fut n'a pas fait l'objet d'un renvoi au producteur, comme cela est normalement prévu. Le fut a été dilué dans une cuve le 4 juillet puis traité par incinération.

Cet événement, qui n'a pas eu de conséquence sur le personnel et l'environnement, a été classé au niveau 1 de l'échelle INES sûreté en raison d'un non-respect du domaine de fonctionnement de l'installation.


L'usine CENTRACO - acronyme pour « centre nucléaire de traitement et de conditionnement » - située sur la commune de CODOLET dans le GARD pratique l'incinération et la fusion de déchets faiblement radioactifs. L'objectif est une concentration et un gain de volume avant expédition à l'ANDRA. Cette INB est exploitée par SOCODEI filiale commune d'EDF et de AREVA NC.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie