Défaut de positionnement des thermographes en Gironde

Publié le 15/05/2007

Centrale nucléaire du Blayais Réacteurs de 900 MWe - EDF

L'Autorité de sûreté nucléaire a été informée, le 26 mars 2007, d'un écart concernant le positionnement des thermographes dans la Gironde.

Dans le cadre des dispositions de l'arrêté d'autorisation de prélèvements et de rejets d'effluents liquides et gazeux de la centrale nucléaire du Blayais, EDF a procédé à la mise en service fin juin 2005 de deux nouveaux thermographes dans la Gironde, avec retransmission en temps réel en salle de commande des températures relevées à proximité des émissaires de rejet.

Leur installation a été réalisée en tenant compte, d'une part de la présence des anciens thermographes qui ont été maintenus en service jusqu'en janvier 2006, et d'autre part, de la nécessité de disposer d'une hauteur d'eau suffisante sous les nouveaux thermographes. Le respect de ces deux contraintes techniques a conduit EDF à placer les nouveaux thermographes respectivement à 300 et 190 m de leur position théorique.

Par la suite, les anciens thermographes ont été démontés en janvier 2006, mais le repositionnement des nouveaux modèles n'a pu être réalisé compte tenu d'une hauteur d'eau insuffisante.

Une première analyse des températures relevées par les deux systèmes de mesure durant la période où ils coexistaient ne montre pas de différence notable de représentativité des mesures.

Le centre nucléaire de production d'électricité du Blayais s'est engagé auprès de l'Autorité de sûreté nucléaire à mettre en oeuvre avant fin juin 2007 de nouveaux thermographes à faible tirant d'eau pour remédier à cet écart.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Événement hors échelle