Défaut de maintenance sur du matériel classé pour fonctionner aux conditions accidentelles

Publié le 21/07/2008

Centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 13 juillet 2008, durant les opérations de maintenance se déroulant pendant l'arrêt pour rechargement du réacteur n°2 de Nogent sur Seine, un mélange non homologué de 2 types de graisses a été découvert dans les servomoteurs électriques de robinets situés dans le bâtiment réacteur.

L'écart, détecté lors de la maintenance d'un robinet, réside en la présence d'un mélange de deux graisses dans le boîtier du réducteur transmettant le mouvement à la tige de robinet. Si chacune des graisses est homologuée, le mélange de celles-ci ne l'est pas. Après une vérification exhaustive des robinets potentiellement concernés sur la tranche, vingt robinets se trouvant sur différents circuits, et parfois sur des voies redondantes, comportent ou sont susceptibles de comporter ce mélange non homologué. Tous sont classés au niveau de qualification aux conditions accidentelles. L'exploitant procède actuellement à la remise en état de ces robinets avant le redémarrage de l'installation.

Cet écart est dû à un défaut dans les actions de maintenance de ces robinets lors d'un précédent arrêt pour rechargement. Une analyse plus détaillée de l'origine de l'évènement est en cours afin notamment de déterminer si l'écart est susceptible de se retrouver sur les installations du réacteur n°1.

Aucun des robinets concernés n'a connu de problème de manoeuvrabilité lors des cycles précédents, l'incident n'a donc eu aucun impact direct sur la sûreté de l'installation. Cependant, s'agissant de matériels devant fonctionner dans des conditions accidentelles, la manoeuvrabilité de ces robinets dans de telles conditions n'était pas démontrée. Cet incident a donc potentiellement remis en cause la sûreté de l'installation en cas d'accident grave.

En raison de lacunes dans la maintenance de matériels important pour la sûreté ayant une origine commune, l'ASN a décidé de classer cet évènement au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie