Défaut de la surveillance automatique incendie de la station de traitement des effluents et des déchets (STED) du CEA Grenoble

Publié le 25/03/2010

Station de traitement des effluents et déchets solides (Grenoble) Transformation de substances radioactives - CEA

L'ASN a été informée par le CEA d'un incident survenu entre le lundi 15 mars et le mercredi 17 mars dans la station de traitement des effluents et des déchets (STED) du site CEA de Grenoble.

Au cours de cette période, les détecteurs automatiques incendie (DAI) de 45 des 46 zones de la STED ont été rendus inopérants (inhibés) à la suite d’une erreur de manipulation. Ce défaut n’a pas été correctement géré par les deux rondes effectuées dans la journée du mardi 16 mars, et n’a été pris en compte que le mercredi 17 mars au matin.

Cet incident n'a pas eu de conséquences pour le personnel de l'installation, et n'a pas entraîné de rejets dans l'environnement. En cas d’incendie, cette inhibition des capteurs aurait néanmoins pu conduire à une détection tardive du départ de feu et donc aggraver les conséquences du sinistre.

En 2008, un incident similaire avait déjà été déclaré par le CEA Grenoble dans la même installation, à la suite de la désactivation pendant 8 jours d’un appareil de surveillance de la radioactivité. Il avait été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Cet incident a été également classé au niveau 1 de l'échelle INES en raison du délai anormal de détection de l’écart.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie