Défaut d'étanchéité d'une porte de conteneur de transport

Publié le 04/09/2001

Centrale nucléaire de Cruas-Meysse Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 20 juillet, EDF a informé l'Autorité de sûreté nucléaire que dans le cadre d'un transport de matériel vidéo entre la centrale de Cruas et la société Visionic (Sully-sur-Loire), il a été constaté que la porte du conteneur réceptionné n'était pas parfaitement hermétique.

EDF utilise ce matériel vidéo pour réaliser des contrôles télévisuels dans des zones difficilement accessibles et/ou particulièrement irradiantes. Ce matériel étant par la suite contaminé, son transport s'effectue dans des conteneurs appropriés, selon les prescriptions de la réglementation sur le transport des matières radioactives.

Le 19 juillet, la centrale de Cruas a ainsi expédié vers le site de la société Visionic un conteneur chargé d'une caisse en aluminium contenant du matériel vidéo. La société Visionic a constaté à l'ouverture du conteneur la présence de 2 à 3 litres d'eau non contaminée à l'intérieur de celui-ci. Un examen approfondi a permis de révéler un voilage de la porte, qui créait une ouverture de 2 à 3 millimètres sur une trentaine de centimètres de longueur.

Les contrôles réalisés sur le conteneur n'ont révélé aucune contamination externe ou interne.

L'Autorité de sûreté nucléaire, informée téléphoniquement de l'événement le 20 juillet, a demandé des compléments d'information à EDF. Ces derniers, transmis le 24 août, ont conduit l'Autorité de sûreté à reclasser l'événement en incident de niveau 1 de l'échelle internationale des incidents nucléaires (échelle INES), en raison de la dégradation de la fonction de sûreté confinement du conteneur.

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie