Découpe accidentelle d'un conteneur contenant de la poudre d'uranium appauvri à l'usine FBFC de Romans-sur-Isère (Drôme)

Publié le 31/07/2009

Usines de fabrication de combustibles nucléaires de Romans-sur-Isère Fabrication de substances radioactives - Framatome

La société FBFC a déclaré, le 29 juillet 2009, un événement significatif relatif à la découpe accidentelle d’un conteneur rempli d’uranium appauvri.

Un projet de démantèlement de conteneurs métalliques hors d’usage prévoyait que des essais de découpe soient réalisés, sans que l’opération ait été décidée. Le 6 juillet 2009, et bien qu’il n’ait pas reçu de consigne d’intervention ou d’autorisation, un intervenant a emmené dans un local de découpe un conteneur métallique qu’il pensait être vide, puis a commencé à le scier.

Ce récipient contenait en réalité de la poudre d’uranium appauvri. S’apercevant de son erreur, l’intervenant a averti le responsable FBFC, qui a fait stopper les opérations et a demandé des mesures de confinement du conteneur. Toutefois, aucune autre action n’a été menée.

Ce n’est que lors d’un inventaire de matière, soit trois semaines plus tard, que l’absence du conteneur a été notée. Tous les chantiers menés par l’entreprise intervenante ont été interrompus et un plan d’action doit être mis en place pour éviter le renouvellement de ce type d’erreur.

La découpe du conteneur a eu lieu dans un local prévu à cet effet, confiné et surveillé du point de vue radiologique. Aucune contamination n’a été détectée. L’uranium appauvri ne présente pas de risque de réaction nucléaire en chaîne. Cet événement n’a donc eu aucune conséquence sur la santé du personnel, ou sur l’environnement.

En raison de défaillances de culture de sûreté, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale de classement des événements nucléaires INES. L’autorité de sûreté nucléaire prévoit de se rendre prochainement sur le site pour procéder à une inspection renforcée sur la gestion des chantiers et la surveillance exercée par FBFC sur ses prestataires.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie