Déclenchement d’un système de protection automatique du réacteur à la suite d'une intervention de maintenance sur le système de mesure du flux neutronique

Publié le 12/05/2010

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 4 mai 2010, lors de la phase d’arrêt du réacteur n° 3, une intervention de maintenance sur le système de mesure du flux neutronique du cœur du réacteur a entraîné le déclenchement d’un système de protection automatique.

L'exploitant doit surveiller en permanence le flux des neutrons émis par le cœur du réacteur pour pouvoir contrôler toute augmentation de puissance. Il dispose pour cela de trois chaînes de mesure du flux neutronique : les chaînes "de puissance" utilisées en fonctionnement normal, les chaînes "intermédiaires" utilisées lors du démarrage du réacteur et les chaînes "sources" capables de mesurer de très faibles flux lorsque le réacteur est à l'arrêt.

Le 4 mai 2010, une intervention était programmée sur les chaînes du système de mesure du flux neutronique. Une anomalie dans la mise en œuvre de l’intervention a généré le déclenchement d’un système de protection automatique du réacteur. Celui-ci n’a eu aucune conséquence sur la sûreté du réacteur, mais n’a été pris en compte qu’au bout d’une heure par les opérateurs de la salle de commande.

En raison de la détection tardive du déclenchement d’un système de protection automatique du réacteur, l'incident a été classé au niveau 1 de l'échelle internationale des événements nucléaires INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie