Débit insuffisant dans le circuit de refroidissement de pompes

Publié le 24/06/2013

Centrale nucléaire de Fessenheim Réacteurs de 900 MWe en attente de démantèlement - EDF

Le 31 mars 2013, l’exploitant de la centrale nucléaire de Fessenheim a constaté que le débit d’eau traversant les réfrigérants du circuit de lubrification des pompes du circuit de contrôle volumétrique et chimique (RCV) était plus faible que le débit défini lors de la conception.

Le système de contrôle volumétrique et chimique a notamment pour fonction de maintenir dans le circuit primaire la quantité d’eau nécessaire au refroidissement du cœur. Cette régulation du volume du circuit primaire se fait par l’intermédiaire d’un circuit d’injection et de vidange. Les pompes du circuit RCV permettent également en cas d’accident, par exemple une brèche dans le circuit primaire, d’injecter de l’eau borée sous haute pression dans celui-ci pour compenser la perte par la brèche.

Le 31 mars 2013, l’exploitant a procédé à un contrôle de débit sur les réfrigérants du circuit de lubrification des pompes du circuit RCV, dans le cadre de la mis en place d’un nouvel essai périodique, bien que la surveillance habituelle des pompes n’avait pas révélé de fonctionnement anormal. Les mesures de débit relevées étaient inférieures aux mesures de débit de conception ; en cas de brèche significative dans le circuit primaire, le débit n’aurait ainsi pas permis de garantir, en toutes circonstances, un refroidissement suffisant de l’huile. L’exploitant a donc mis en place un plan d’action afin de restaurer des marges sur les débits circulant dans les échangeurs concernés.

Cette non-conformité constitue un écart par rapport au référentiel de conception. Elle n’a pas eu d’impact sur les travailleurs ni sur l’environnement mais elle constitue une dégradation des dispositions de défense en profondeur. En raison de ses conséquences potentielles, l'événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie