Contamination externe au visage d’un agent lors d’une intervention dans le batiment du réacteur n° 1

Publié le 24/10/2011

Centrale nucléaire de Penly Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 11 octobre 2011, un agent d’une entreprise prestataire a été contaminé au niveau du visage lors de travaux effectués dans le cadre de la visite décennale du réacteur n°1 qui a débuté le 17 septembre dernier.

L’activité qu’il effectuait consistait à retirer, dans un local du bâtiment réacteur, des matelas de plomb qui avaient été installés avant le début de travaux de maintenance afin de protéger des opérateurs contre les rayonnements ionisants.

Au premier point de contrôle implanté à la sortie du bâtiment réacteur, une contamination localisée a été détectée sur le visage de l’agent. Ce dernier a aussitôt été pris en charge par le service médical du site, qui a procédé aux opérations de décontamination. L’intervenant ne présente pas de contamination interne. Sur la base du temps d’exposition maximal de l’agent, le médecin du travail a évalué la dose reçue au niveau de la peau du visage à 430 millisiervert1 (mSv), dose qui est à comparer à la limite réglementaire de dose équivalente pour la peau fixée, pour douze mois consécutifs, à 500 mSv.

L’intervenant a repris normalement ses activités professionnelles sur des chantiers situés en dehors des zones contrôlées. Il fait l'objet d'un suivi médical à titre préventif.

Le 14 octobre, une inspection réactive a été conduite par l’ASN afin de vérifier plus particulièrement les calculs de dose d’exposition effectués et les mesures prises pour éviter le renouvellement d’un tel incident.

En raison de l’exposition de l’intervenant à une dose supérieure au quart de la limite réglementaire annuelle, cet incident a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

1 Le sievert (Sv) représente l’effet du rayonnement sur l’homme. Les expositions s’expriment généralement en mSv (millisievert).

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie