Contamination de deux agents de maintenance

Publié le 11/01/2002

Installation TU 5 et W Transformation de substances radioactives - Orano Cycle

Le 11 janvier, lors du démontage d'une trappe sur un appareil de l'atelier TU5, environ 100 litres d'eau, provenant d'un rinçage de l'appareil, se sont écoulés au sol. L'écoulement s'est produit malgré la vidange dont cet équipement avait fait l'objet à la suite du rinçage. Deux intervenants, agents d'une entreprise prestataire, ont été en contact avec cette eau.

Cette eau résiduelle imprévue contenait des traces d'uranium qui ont provoqué une contamination vestimentaire et corporelle de ces deux personnes. Elles ont immédiatement été dirigées vers le service médical de l'établissement qui a procédé à leur décontamination. Les contrôles et analyses réalisés le jour même, puis le lendemain, ont confirmé la disparition de toute trace de contamination cutanée (initialement présente sous la plante des pieds et sur les genoux) et l'absence d'ingestion de matières radioactives.

L'eau qui s'est écoulée a été pompée et le local décontaminé. La solution est restée confinée à l'intérieur du local dont le sol est doublement étanche (revêtement spécial sur le béton et peau d'étanchéité drainée sous la dalle). L'environnement n'a pas été affecté par l'incident. La vidange incomplète de l'appareil semble due à la formation d'un bouchon de matières uranifères au niveau d'une vanne. Sous le contrôle de l'Autorité de sûreté nucléaire, COGEMA doit étudier et mettre en place des mesures correctives pour éviter le renouvellement de ce type d'incident.

Cet événement n'a eu aucune conséquence sur l'environnement et n'a pas conduit à l'engagement d'une dose radiologique significative pour les deux agents impliqués. En conséquence, il a été classé auniveau 0 de l'échelleINES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 0

Écart