Chute d'une maquette d'assemblage combustible.

Publié le 28/08/2003

Réacteur Superphénix Réacteur nucléaire à neutrons rapides - EDF

Le 19 juin 2003, une maquette d'assemblage combustible, ne comportant pas d'élément radioactif, a chuté lors de son transfert de la cellule de manutention vers la piscine de l'atelier pour l'évacuation du combustible (APEC) où elle devait être entreposée.

Ce transfert a eu lieu après le déchargement de tous les assemblages combustibles du coeur du réacteur, faisant suite à son arrêt définitif. Cette chute s'est produite à l'intérieur des locaux techniques où sont effectuées des opérations préalables à la mise en piscine des assemblages sortis du réacteur. Ces locaux, également appelés cellules blindées, sont constitués d'enceintes étanches qui empêchent toute dissémination de matières radioactives mais qui peuvent elles-mêmes être contaminées.

Les contrôles effectués immédiatement après l'incident ont confirmé l'absence de radioactivité anormale à l'extérieur de ces locaux. L'incident n'a eu de conséquence ni sur le personnel ni sur l'environnement.

L'oubli du remontage d'une pièce mécanique (adaptateur) est à l'origine de la chute de cette maquette d'assemblage.

L'analyse approfondie de cet incident a mis en évidence qu'il y avait eu une succession d'actions inappropriées et a conduit le CNPE à reclasser cet incident au niveau 1 de l'échelle INES.


Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie