Chute d'un assemblage combustible durant son transfert du réacteur vers la piscine d'entreposage de la centrale

Publié le 10/04/2002

Réacteur Superphénix Réacteur nucléaire à neutrons rapides - EDF

Le 10 avril 2002, un assemblage a chuté lors de son transfert entre le réacteur Superphénix et la piscine de l'atelier pour l'évacuation du combustible (APEC) où il devait être entreposé. Ce transfert avait lieu dans le cadre du déchargement du réacteur faisant suite à son arrêt définitif. Cette chute s'est produite à l'intérieur de locaux techniques où sont effectués des opérations, préalables à la mise en piscine des assemblages sortis du réacteur. Ces locaux, également appelés cellules blindées, sont constitués d'enceintes étanches qui empêchent toute dissémination de matières radioactives.

Les contrôles effectués immédiatement après l'incident ont confirmé l'absence de radioactivité anormale à l'extérieur de ces locaux. L'incident n'a eu de conséquence ni sur le personnel ni sur l'environnement.

L'Autorité de sûreté nucléaire, informée le jour même par EDF, a procédé le 11 avril à une inspection sur site afin de prendre connaissance de manière détaillée des circonstances de l'incident et de contrôler les mesures immédiates prises par l'industriel.

Le comportement des personnels chargés de l'opération au cours de laquelle l'incident s'est produit a été bon, tant dans la réaction immédiate à l'événement que dans l'application ultérieure des procédures appropriées.

La poursuite du déchargement est suspendue. Elle ne pourra reprendre qu'après identification par EDF des causes précises de la chute, de la mise en place de mesures correctives appropriées, puis de la vérification et de la validation éventuelle du bon fonctionnement de l'ensemble des dispositifs impliqués dans l'incident. Cette reprise devra en outre faire l'objet d'une information préalable de l'Autorité de sûreté nucléaire.

Compte tenu de l'absence de conséquence de l'incident et du comportement satisfaisant de l'ensemble des intervenants durant et après son déroulement, il a été classé auniveau 0 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 0

Écart