Blessure d’un intervenant sur un chantier de démantèlement entraînant une contamination radiologique interne

Publié le 15/10/2010

Laboratoire d’analyses de matériaux actifs - LAMA (déclassé) Installation nucléaire de base déclassée - CEA

Le 28 avril 2010, un salarié d’une entreprise sous-traitante du CEA s’est blessé alors qu’il participait à des opérations d’assainissement dans une cellule présentant des risques de contamination et d’irradiation élevés. Ce dernier a déchiré sa tenue de protection ventilée sur un objet métallique saillant de type « barre à mine » entraînant une blessure et une contamination radiologique interne.

Cet événement est survenu au laboratoire d’analyse des matériaux actifs, appelé LAMA. Cette installation nucléaire de base est en cours de démantèlement. Les conditions dans lesquelles est intervenu ce salarié étaient inadéquates et la présence de l’objet à l’origine de la blessure n’était pas prévue par le mode opératoire.

Cet événement a été déclaré à l’Autorité de sûreté nucléaire le 6 mai 2010 et a été classé provisoirement au niveau 0 de l’échelle internationale INES, qui compte 7 niveaux, dans l’attente des résultats des examens médicaux approfondis visant à évaluer l’exposition radiologique interne définitive. Les résultats de ces analyses, parvenus le 5 octobre 2010, indiquent que l’exposition de ce salarié, du fait de cette blessure, dépasse les 5 millisieverts, soit le quart de la dose annuelle réglementaire fixée à 20 millisieverts pour les travailleurs habilités, mais reste inférieure à cette limite annuelle.

En raison de l’exposition d’un travailleur à plus du quart de la dose annuelle réglementaire admissible, cet événement a été reclassé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie