Anomalie concernant les tuyauteries du circuit d'alimentation des générateurs de vapeur de certains réacteurs exploités par EDF

Publié le 13/06/2008

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 28 mai 2008, EDF a informé l'Autorité de sûreté nucléaire d'une anomalie affectant le circuit d'alimentation de secours des générateurs de vapeur (ASG) des réacteurs nucléaires Blayais 2 et 4, Cruas 2 et 4, Chinon 2 et 4, Dampierre 2 et 4, Gravelines 2, 4 et 6, Saint-Laurent B2 et  Tricastin 2 et 4.

En cas de défaillance du circuit normal d'alimentation en eau des générateurs de vapeur, le circuit ASG fournit l'eau nécessaire aux générateurs de vapeurs pour assurer le refroidissement du réacteur.
En outre, ce circuit est utilisé lors des périodes de démarrage et d'arrêt du réacteur.

Le 23 septembre 2005, EDF a déclaré une anomalie, classée au niveau 1 de l'échelle INES, relative à la détérioration des supports de tuyauterie du circuit ASG du réacteur n° 4 de la centrale nucléaire de Cruas (voir l'avis d'incident).

  A la suite de cette anomalie, EDF a effectué des calculs montrant que l'intégrité de la tuyauterie du circuit ASG pouvait être compromise en cas de séisme, non seulement pour le réacteur de Cruas, objet de la déclaration de 2005, mais également pour les réacteurs nucléaires mentionnés ci-dessus.

Toutefois, en pareil cas, le refroidissement du réacteur pourrait être assuré par d'autres moyens prévus à cet effet.

EDF étudie actuellement les solutions techniques permettant de corriger l'anomalie.

Cette anomalie a été classée au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie