Anomalie concernant le taux de colmatage élevé des générateurs de vapeur

Publié le 21/02/2007

Centrale nucléaire de Chinon B Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 29 janvier 2007, EDF a informé l'ASN d'une anomalie pouvant affecter le bon fonctionnement de certains générateurs de vapeur des réacteurs EDF de 900 MWe.

Un générateur de vapeur est un échangeur thermique entre l'eau du circuit primaire, portée à haute température (320°C) et pression élevée (155 bar) dans le coeur du réacteur, et l'eau du circuit secondaire qui se transforme en vapeur et alimente la turbine. Il comporte environ 3300 tubes en forme de U renversé, maintenus par des structures internes, parmi lesquelles les plaques entretoises.

Dans le cadre des contrôles réalisés au titre de la défense en profondeur sur des générateurs de vapeur, des taux de colmatage inattendus ont été observés sur au moins trois réacteurs (Cruas 4, Cruas 1 et Chinon B2). Le colmatage consiste en un remplissage progressif, par des dépôts, des passages aménagés entre les tubes et les plaques entretoises pour la circulation de l'eau.

Ces taux de colmatage élevés peuvent perturber l'écoulement de l'eau dans les générateurs de vapeur. Ceci a pour conséquences d'une part, en fonctionnement normal, de modifier les contraintes mécaniques sur les tubes, et d'autre part, en cas d'incident ou d'accident, d'augmenter les efforts sur les plaques entretoises ce qui pourrait augmenter le risque de rupture de tubes.

Afin de remédier à cette situation, l'exploitant dispose d'un moyen de nettoyage chimique susceptible de remettre en état les passages aménagés pour la circulation de l'eau des générateurs de vapeur. Toutefois, la mise en oeuvre de ce procédé est complexe et nécessite une préparation soignée et une autorisation préalable de l'ASN.

Par ailleurs, EDF a prévu de contrôler les générateurs de vapeur des autres réacteurs du palier 900 MWe et a engagé un programme d'études pour comprendre l'origine exacte du phénomène de colmatage.

Cet événement est classé au niveau 1 de l'échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie