Absence de fermeture d'une vanne sur le circuit d'eau brute secourue pouvant remettre en cause la disponibilité des échangeurs du circuit de refroidissement intermédiaire en cas de crue - Réacteur n°3

Publié le 03/09/2004

Centrale nucléaire du Tricastin Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 26 août 2004, des panneaux constituant le filtre à chaîne d'une des deux voies du circuit d'eau brute secourue sont trouvés détériorés et le filtre est déclaré indisponible. Le filtre de l'autre voie est disponible.

Ce circuit sert à refroidir un autre circuit appelé circuit de refroidissement intermédiaire, qui assure le refroidissement de tous les circuits et matériels importants pour la sûreté du réacteur. C'est un circuit dit "de sauvegarde". Il est constitué de deux lignes redondantes, comportant chacune deux pompes et deux échangeurs.

12 heures après, l'exploitant s'est aperçu qu'il avait omis d'obturer la liaison entre le filtre indisponible et les échangeurs du circuit de refroidissement intermédiaire. En situation de crue, de l'eau non filtrée aurait pu encrasser les échangeurs des deux voies du circuit de sauvegarde.

Cet événement n'a pas eu de conséquences réelles sur la sûreté mais aurait pu conduire à une perte de la source froide assurant le refroidissement, en fonctionnement normal comme en situation accidentelle, de l'ensemble des matériels et fluides des systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur.

En raison de l'absence de fermeture de la vanne reliant le filtre indisponible aux deux voies d'échange avec le circuit de refroidissement intermédiaire engendrant un risque de défaillance des deux voies redondantes, l'événement a été classé au niveau 1 de l'échelle INES.

 

 

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie