Absence de contrôle des rejets gazeux de la centrale pendant plusieurs jours

Publié le 08/06/2001

Réacteur Superphénix Réacteur nucléaire à neutrons rapides - EDF

Le 8 juin, à l'occasion d'une tournée de surveillance périodique, les exploitants de la centrale de Creys-Malville ont trouvé deux tuyaux flexibles de l'appareil de contrôle des rejets gazeux débranchés. De ce fait, ce contrôle n'était plus assuré en continu conformément aux dispositions réglementaires en vigueur à la centrale.

Le dispositif de contrôle a été immédiatement remis en fonction.

Selon EDF, ce contrôle est vraisemblablement resté inopérant pendant environ trois jours. Pendant cette période, les divers autres contrôles réalisés en permanence, en amont de la collecte de ces rejets, n'ont décelé aucune radioactivité anormale. Il n'y a donc pas eu de conséquence pour le personnel ni pour l'environnement.

S'agissant du défaut d'un contrôle imposé par des dispositions réglementaires, cet incident a été classé au niveau 1 de l'échelle de gravité INES, qui compte 7 niveaux.

Date de la dernière mise à jour : 03/09/2021

Classement de l’incident (INES)

Niveau 1

Anomalie