Perte des deux chaînes de surveillance assurant le contrôle radiologique des rejets d’effluents gazeux de l’installation

Publié le 23/08/2010

Centraco Traitement de déchets et effluents radioactifs - Socodei

Dans la nuit du 15 août 2010, lors du fonctionnement de l’incinérateur, une défaillance de l’alimentation électrique a occasionné l’arrêt du dispositif de contrôle des rejets gazeux à la cheminée, pendant une durée de quatre heures et dix minutes. Dès la détection de cette défaillance, l’exploitant a arrêté l’introduction de déchets solides et liquides dans l’incinérateur.

Cette interruption dans la surveillance radiologique des rejets d’effluents gazeux de l’installation a pour origine la défaillance d’un disjoncteur situé en aval de l’alimentation électrique des deux appareils de mesure servant au contrôle des rejets gazeux. Cette alimentation unique, qui constitue un circuit appelé « de mode commun », a été remise en service afin d’assurer la surveillance des rejets de l’installation dans l’attente de l’analyse de cet événement par l’exploitant.

En raison du non-respect des conditions d’exploitation autorisées, l’ASN classe l’incident au niveau 1 sur l’échelle INES (qui en compte 7).


L'usine CENTRACO - acronyme pour « centre nucléaire de traitement et de conditionnement » - située sur la commune de CODOLET dans le GARD (30) pratique l'incinération et la fusion de déchets faiblement radioactifs. L'objectif est une concentration et un gain de volume avant expédition à l'ANDRA. Cette INB est exploitée par SOCODEI (Société pour le conditionnement des déchets et des effluents industriels), filiale d'EDF.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014