Non respect des règles générales d’exploitation lors de la coupure d’un tableau électrique

Publié le 16/03/2011

Centrale nucléaire de Paluel Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 8 mars 2011, alors que le réacteur n° 3 était en cours de mise à l’arrêt dans le cadre d’un arrêt programmé pour rechargement en combustible, une prescription des règles générales d’exploitation (RGE)[1] portant sur les conditions d’isolement de l’enceinte du bâtiment réacteur n’a pas été respectée.

Pendant les opérations de déchargement du réacteur, une alimentation d’un tableau électrique a été coupée, alors que, conformément aux RGE, cette opération aurait dû être réalisée une fois le réacteur complètement déchargé. Cette erreur aurait dû en outre conduire à l’arrêt de la manutention du combustible dans un délai d’une heure comme imposé par les RGE mais elle a été découverte ultérieurement. L’absence d’alimentation électrique a rendu inopérante la manœuvrabilité de plusieurs vannes d’isolement de l’enceinte du bâtiment réacteur.

L'écart a été détecté lors d’une vérification des travaux en cours permettant ainsi, le rétablissement rapide de l’alimentation du tableau électrique, deux heures après sa coupure.

Cet écart n’a pas eu de conséquence sur le personnel ni sur l’environnement. Toutefois, du fait de la détection tardive de l’indisponibilité de matériels utilisés pour l’isolement de l’enceinte du bâtiment réacteur, il a été classé au niveau 1 de l’échelle internationale des événements nucléaires INES.


[1]Les RGE sont un recueil de règles approuvées par l’Autorité de sûreté nucléaire, qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l’installation.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014