Non-respect des conditions de pression du circuit primaire (réacteur 1)

Publié le 15/04/2010

Centrale nucléaire de Flamanville Réacteurs de 1300 MWe - EDF

Le 10 avril 2010, la pression du circuit primaire principal du réacteur n° 1 était inférieure à la pression minimale autorisée par les règles générales d'exploitation (RGE) de quelques dixièmes de bars pendant près de 30 minutes.

Le circuit primaire principal est un circuit fermé contenant de l'eau sous pression. Cette eau s'échauffe dans la cuve du réacteur au contact des éléments combustibles. Dans les générateurs de vapeur, elle cède la chaleur acquise à l'eau du circuit secondaire pour produire la vapeur destinée à entraîner le groupe turboalternateur pour produire l'électricité. La pression et la température du circuit primaire sont deux paramètres fondamentaux que l'équipe de conduite doit surveiller en permanence.

Les RGE sont un recueil de règles approuvées par l'Autorité de sûreté nucléaire, qui définissent le domaine autorisé de fonctionnement de l'installation.

Le 10 avril, un opérateur en salle de commande a constaté une baisse de pression du circuit primaire principal. La limite basse de pression de 27 bars absolus imposée par les RGE n’a pas été respectée pendant 26 minutes, en atteignant un minimum de 26,3 bars. Dès sa détection, l’opérateur a entrepris les actions nécessaires permettant de ramener la pression du circuit primaire dans sa plage autorisée.

En raison du non respect des règles générales d’exploitation, l’événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014