Indisponibilité du circuit de refroidissement intermédiaire du réacteur 3

Publié le 13/08/2020

Centrale nucléaire du Bugey (Réacteur 1) Installation en démantèlement - EDF

Le 11 août 2020, EDF a déclaré à l’ASN un événement significatif pour la sûreté relatif à l’indisponibilité du circuit de refroidissement intermédiaire du réacteur 3 de la centrale du Bugey, en raison d’une erreur de configuration de circuit.

Le circuit de refroidissement intermédiaire (RRI) permet de refroidir, en fonctionnement normal, comme en situation accidentelle, les systèmes auxiliaires et de sauvegarde du réacteur. Le circuit RRI comprend, pour chaque réacteur, deux pompes et deux échangeurs disposés en parallèle, constituant deux voies (voies A et B).

Deux configurations sont possibles :

  • le fonctionnement « réacteurs séparés », dans lequel les circuits RRI des deux réacteurs sont entièrement indépendants ;
  • le fonctionnement « mutualisé » dans lequel les circuits RRI des deux réacteurs sont reliés. Ce mode de fonctionnement est mis en œuvre lorsqu’une pompe ou un échangeur RRI est indisponible sur un des réacteurs, par exemple pour des travaux de maintenance.

Le 7 août 2020, le réacteur 3 était à l’arrêt dans le cadre du traitement d’un événement fortuit. À la suite du nettoyage de l’échangeur de la voie A du circuit RRI, EDF a procédé à un essai de requalification. Pour ce faire, l’échangeur de la voie B devait être isolé afin d’augmenter le débit d’eau circulant dans la voie A. Dans le cadre de la réalisation de cette activité, les intervenants ont commis une erreur de configuration des circuits, qui a eu pour conséquence l’isolement des échangeurs des deux voies du circuit RRI du réacteur 3.

L’arrêt des deux voies du circuit RRI du réacteur 3 a duré cinq heures. Or les spécifications techniques d’exploitation prescrivent que le refroidissement des circuits auxiliaires doit être assuré par au moins une voie du circuit RRI en service par réacteur.

Le refroidissement a néanmoins continué à être assuré par le circuit RRI du réacteur 2, les deux circuits étant en fonctionnement « mutualisé » au moment de l’événement. Cet événement n’a donc pas eu de conséquence sur les personnes et l’environnement.

Toutefois, en raison du non-respect des conditions d’exploitation du circuit RRI fixé par les spécifications techniques d’exploitation, cet événement a été classé au niveau 1 de l’échelle INES.

Date de la dernière mise à jour : 13/08/2020