Dépassement du délai autorisé pour la réparation d’une pompe du circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur

Publié le 05/07/2012

Centrale nucléaire de Gravelines Réacteurs de 900 MWe - EDF

Le 19 juin 2012, le réacteur n°1 est à l’arrêt suite à la défaillance d’une pompe du circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur[1], survenue le 16 juin 2012. Le délai de réparation de 3 jours, autorisé par les règles d’exploitation, est alors dépassé.

Le 11 juin 2012, EDF déclare un événement significatif pour avoir dépassé le 7 juin 2012 le délai de réparation de 3 jours, autorisé par les règles d’exploitation sur cette pompe (voir l’avis d’incident de niveau 1 du 27 juin 2012).

Le 16 juin 2012 la pompe étant réparée, les essais périodiques, interrompus le 4 juin 2012, sont repris. Au cours de ces essais, un échauffement anormal d’un des paliers de la pompe est détecté. Le réacteur est donc de nouveau mis à l’arrêt, mais dans une configuration qui ne laisse que trois jours pour effectuer la réparation de la pompe. Le 18 juin 2012, après plusieurs interventions infructueuses sur la pompe, EDF décide de placer le réacteur dans une configuration où cette pompe n’est pas nécessaire afin de la remplacer. Toutefois cette manœuvre d’exploitation se terminera le 22 juin 2012, dépassant ainsi le délai des 3 jours autorisé par les règles d’exploitation.

Cet incident n’a pas eu de conséquence sur la sûreté et l’environnement car aucun système de secours n’a été nécessaire durant cette période.

Ce nouvel incident a été déclaré initialement par EDF au niveau 0 de l’échelle INES. Puis, compte tenu du dépassement du délai de réparation de la pompe du circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur, EDF a décidé son reclassement au niveau 1 de l’échelle INES.


[1] Le circuit d’alimentation de secours des générateurs de vapeur a pour rôle d’alimenter en eau les générateurs de vapeur et ainsi évacuer la chaleur dégagée par le réacteur en cas d’indisponibilité du circuit d’eau normal et lors des phases d’arrêt du réacteur.

Date de la dernière mise à jour : 17/01/2014