Atelier de technologie plutonium (ATPu)

L’ATPu (Atelier de technologie du plutonium), mis en service en 1962, a été conçu pour la fabrication d’éléments combustibles à base de plutonium. L’activité s’est orientée historiquement vers la production d’assemblages pour les réacteurs à neutrons rapides puis à partir de 1988 vers la production de combustible « MOX » pour les réacteurs EDF, suisses et allemands.

Fabrication ou transformation de substances radioactives - CEA

Installation contrôlée par

la division de Marseille

L’ATPu (INB 32) assurait la production d’éléments combustibles à base de plutonium, destinés aux réacteurs à neutrons rapides ou expérimentaux à partir de 1967, puis, de 1987 à 1997, aux réacteurs à eau sous pression (REP) utilisant du combustible MOX. Les activités du LPC (INB 54) étaient associées à celles de l’ATPu : contrôles physico‑chimiques et examens métallurgiques, traitement des effluents et déchets contaminés. Les deux installations ont été arrêtées en 2003 et sont en cours de démantèlement.

L’évacuation des déchets et matières des installations s’est poursuivie de manière satisfaisante. Par ailleurs, l’appropriation des installations par le CEA, exploitant de l’installation depuis le 1er janvier 2017 à la suite du transfert de responsabilité depuis Orano, est désormais satisfaisante.

L’ASN estime que le niveau de sûreté et de radioprotection des installations en 2018 est globalement satisfaisant. Le suivi des charges calorifiques doit néanmoins être amélioré pour assurer une protection adéquate contre le risque d’incendie.

Date de la dernière mise à jour : 16/05/2019