Centrale nucléaire de Chooz B

Le site de Chooz regroupe notamment les réacteurs de la centrale nucléaire dite Chooz B implantée dans les Ardennes, à la pointe nord du département. Le site se trouve à moins de 10 km de la Belgique.
Exploitée par EDF, cette centrale est constituée de deux réacteurs à eau sous pression d'une puissance de 1450 MWe. Ces réacteurs ont été mis en service en 1996 et 1997.

Réacteurs de 1450 MWe - EDF

Installation contrôlée par :

la division de Châlons-en-Champagne

Le site en bref

La centrale nucléaire de Chooz est exploitée par EDF dans le département des Ardennes, dans la commune de Chooz à 60 km au nord de Charleville‑Mézières. Le site est constitué du réacteur A (INB 163), exploité de 1967 à 1991, dont les opérations de mise à l’arrêt définitif et de démantèlement ont été autorisées par le décret n° 2007‑1395 du 27 septembre 2007, et de deux réacteurs d’une puissance de 1 450 MWe chacun (INB 139 et 144) mis en service en 2000.

Appréciations 2018

L’ASN considère que les performances en matière de sûreté nucléaire, de radioprotection et de protection de l’environnement de la centrale nucléaire de Chooz B rejoignent globalement l’appréciation générale des performances portée sur EDF.

Sur le plan de la sûreté nucléaire, l’ASN constate des progrès en matière d’exploitation des réacteurs mais considère que le niveau de rigueur n’est pas encore à l’attendu, l’exploitant ne doit pas relâcher les efforts dans ce domaine. Les événements significatifs, dont le nombre reste élevé, soulignent aussi des insuffisances dans la préparation des activités ou la formation des opérateurs. La qualité de la documentation opérationnelle et sa mise à jour, sont par ailleurs vues comme un point faible, pour les activités de conduite comme de maintenance. Sur ce dernier plan, une attention doit être portée à la bonne prise en compte des modifications effectuées sur les matériels ou des évolutions des exigences de maintenance.

En matière de radioprotection, l’ASN considère les performances du site globalement satisfaisantes. La dosimétrie et la propreté radiologique ont été maîtrisées lors des arrêts de réacteurs. La vigilance du site doit néanmoins être maintenue afin de faire respecter les gestes de base de radioprotection.

Enfin, en matière de protection de l’environnement, l’ASN considère l’organisation du site globalement satisfaisante. Certains événements ont toutefois mis en évidence des rejets non maîtrisés de fluides frigorigènes, ainsi que des défaillances ponctuelles des matériels concourant à la surveillance des rejets liquides et gazeux.

Principales étapes réglementaires

Réacteur 1

Réacteur 2

Décret d'utilité publique

10/12/1981

Décret de création et décret(s) modificatif(s) éventuel(s)

09/10/1984

18/02/1986

18/06/1999

Date de 1ère divergence

25/07/1996

10/03/1997

Autorisation d'utiliser le MOX

Non

Décisions de l'ASN relatives aux prélèvements d'eau et au rejet des effluents

  • liquides
  • gazeux

Mise en service définitive

30/01/2004

 

Date de la dernière mise à jour : 16/05/2019