Réacteur Jules Horowitz

Le réacteur Jules Horowitz, RJH (INB 172), en cours de construction depuis 2009, est un réacteur de recherche à eau sous pression dont l’objectif est d’étudier le comportement des matériaux sous irradiation et des combustibles des réacteurs de puissance. Il permettra également de produire des radionucléides artificiels destinés à la médecine nucléaire. Sa puissance est limitée à 100 MWth.

En bref

79

Lettres de suite d'inspection

3

Consultations du public

2

Avis d'incidents

21

Rêglementation

Les activités de construction se sont poursuivies en 2021, sur le chantier comme sur les sites des fournisseurs, avec la fourniture d’équipements de manutention, d’équipements des cellules chaudes ou la fabrication des équipements des piscines. Le cuvelage des piscines et des canaux du bâtiment des annexes nucléaires est bien avancé. Les hublots des cellules chaudes ont été mis en place et leur étanchéité a été testée.

La réorganisation du projet RJH, engagée en 2020, est désormais effective et ne suscite pas de remarque particulière de l’ASN.

Les excès de vibrations rencontrés en 2020 lors des essais de qualification de certains équipements internes du bloc‑pile font toujours l’objet d’études et d’analyses par le CEA, afin de définir les solutions techniques adéquates pour limiter les taux d’usure des équipements.

Des traces de corrosion ont été détectées en 2021 sur une soudure de la piscine du réacteur. Des analyses ont été menées afin d’identifier les causes potentielles de cet écart et définir les actions correctives adaptées. L’avancement de ces actions a été vérifié lors de plusieurs inspections et des données complémentaires sont attendues en 2022. L’ASN a demandé au CEA une information régulière sur cette thématique.

Date de la dernière mise à jour : 18/05/2022